Communauté de communes Océan-Marais de Monts

Vous êtes dans : Accueil > Sortir Découvrir > Micro-Folie, Musée Numérique > Retour sur les actions menées lors de la crise sanitaire

Retour sur les actions menées lors de la crise sanitaire

Solidarité et culture à distance ! 

Pour en savoir + sur la Micro-Folie

Pendant la crise sanitaire du COVID19, la Micro-Folie a fermé ses portes mais est restée toujours active :

L' imprimante 3D au service des soignants !

 

L’entreprise 3D Tech (impressions et solutions 3D) nous a récemment contactés pour nous demander si elle pouvait récupérer l’imprimante 3D du FabLab Micro-Folie.

En effet, l’entreprise a décidé de mettre ses équipements au service du personnel soignant en leur imprimant en 3D des visières de protection. Nous avons bien sûr accepté sans hésitation de leur remettre notre imprimante afin d’accroitre leur capacité de production.

Il nous a semblé important de soutenir cette idée solidaire et de participer, à notre échelle, à cet effort pour lutter contre le Covid-19.

Tout le réseau Micro-Folie se mobilise pendant la crise. Universcience participe également à la production de visières pour les soignants. .  

http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/carrefour-numerique2/visieres-solidiaires/

#restezchezvous #merci #protegeonsnous

Ce que réalisait l'imprimante 3D avant le Covid-19

 

 

 

 

 

 

Ce que réalise l'imprimante 3D aujourd'hui 

 

 

 

 

 

Découvrir l’expérience Micro-Folie à domicile !

 

Dans le cadre de l'opération #CultureChezNous portée par le Ministère de la Culture, et en attendant la réouverture en septembre de la Micro-Folie Océan-Marais de Monts,  La Villette et ses partenaires vous proposent de découvrir l’expérience Micro-Folie à domicile. Rencontrez la Joconde, écoutez Beethoven, plongez dans les Nymphéas de Monet, montez sur les planches de la scène du Festival d’Avignon, voyagez dans les plus beaux châteaux d’Europe, découvrez des jeux mais aussi des tutoriels façon Do it Yourself, pour élargir vos horizons, apprendre et vous amuser !

Découvrir en cliquant ici :

    https://lavillette.com/page/les-chefs-d-oeuvre-s-invitent-chez-vous_a558/1/?fbclid=IwAR0W5VbnqHpbzq_RSM03q_2UdKoJN9cvgE74Bl7i6nEamd8N4pP-9QqdlEU#collection2

Des cahiers de médiation pour vous accompagner dans votre visite à domicile de la Micro-Folie sont disponibles ici  :

  https://www.oceanmaraisdemonts.fr/Sortir-Decouvrir/La-Micro-Folie-est-ouverte-a-Saint-Jean-de-Monts/Programmation-des-collections-et-cahiers-de-mediation-du-musee-numerique-Micro-Folie

 

Petite histoire illustrée du masque !

Aujourd’hui, nous allons tous être amenés à porter un masque. Toutefois, nous ne le porterons pas pour sa fonction première, dissimuler notre visage, mais pour nous protéger.

 En effet, l’objectif premier du masque est de préserver l’anonymat de la personne qui le porte, la faire passer pour quelqu’un d’autre, que ce soit dans un but religieux, théâtral ou simplement pour s’amuser.

Dès l’Antiquité, le masque a été utilisé lors de cérémonies rituelles mais aussi de représentations théâtrales. A partir du Moyen-âge, il a pu aussi être utilisé comme déguisement.

Il a été porté aussi bien en Occident qu’en Orient, en Amérique, en Afrique ou encore en Océanie. Chaque civilisation lui a donné un usage et des symboles propres.

Retour en images sur quelques masques qui font aujourd’hui partie de notre patrimoine

Vous allez voir que leurs formes, leurs couleurs, leurs matériaux et jusqu’à leurs fonctions sont bien différentes…

Masque de Malinaltepec – 200 à 400 ap. J-C – Malinaltepec, Etat de Guerrero (Mexique)

Ce masque a été créé « en deux fois ». Dans un premier temps, seulement la partie en pierre avait été réalisée. Plus tard, il a été réutilisé comme relique d’un ancêtre, c’est à ce moment-là qu’on y a rajouté les différentes tesselles. Il a été retrouvé en 1921 dans une grande urne funéraire en terre cuite avec des restes osseux. Il est possible que  le masque ait donc recouvert les restes du défunt à l’intérieur de l’urne .

Cf.  Cahier de médiation  Collection Mexico #6 p.19.

 

Masque Tapuanu –XIXe siècle – Océanie

Tapuanu signifie esprit sacré. Ces masques étaient fabriqués pour  protéger les récoltes  contre les cyclones et les tempêtes. Ils auraient été utilisés par la société secrète des Soutapuanu lors de  cérémonies  se déroulant en mars-avril pour favoriser les récoltes. Les  danseurs , divisés en deux groupes, s’affrontaient parodiant une bataille contre le vent.

Cf.  Cahier de médiation  Collection Hauts-de-France #4 p.19.

 

 

Masque anthropomorphe – début du XXe siècle – Gabon/Afrique – Ethnie Punu

Ce masque  servait au moment du deuil , lors de danses rituelles.

Cf.  Cahier de médiation  Collection Nationale #2 p.50.

 

 

 

Masque – XXe siècle - Alaska - Ethnie Yupik

Ce type de masque permet au  chamane d’entrer en relation avec les esprits  afin de faire une  bonne pêche et une bonne chasse . Ces masques étaient brûlés juste après la cérémonie rituelle, car les Yupiks pensaient qu’ils gardaient les pouvoirs des esprits contactés et pouvaient donc être dangereux. L’acquisition de ces masques par les explorateurs se faisaient après de longues négociations avec les chamanes.  Cf.  Cahier de médiation  Collection Nationale #2 p.52.

 

Masque Tapirapé – 1960-1972 – Amérique (Brésil) – Ethnie Tapirapé

Masque cérémoniel.

Cf.  Cahier de médiation  Collection Nationale #2 p.51.

 

 

Costume de Naupa Diablo : masque-heaume – 1999 – Oruro (Mexique)

Ce masque est intégré à un  costume de danse de la Diablada . Cette danse existe depuis le XVII e  siècle et est encore pratiquée aujourd’hui lors du  carnaval de Oruro  en février. Cette danse est un mélange d’éléments de la religion catholique et des croyances autochtones. Lucifer y incarne une force positive, il est représenté avec une couronne et une cape richement décorées d’êtres mythologiques andins : serpents, crapauds, fourmis, lézards et condors.

Cf.  Cahier de médiation  Collection Nationale #2 p.51.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les cahiers de médiation de la Micro-Folie, d’autres masques y sont présentés !  ICI

Et, on compte sur vous pour porter votre masque pour vous protéger et protéger les autres. Qui sait, peut-être qu’un jour ils feront partie des collections d’un musée eux aussi ?!

 

Comment décrypter un tableau ?

Focus sur une oeuvre : Meules, fin de l'été de Claude Monet

Meules, fin de l'été  de Claude Monet

1891, huile sur toile.Hauteur : 0.605m Longueur : 1.008m

Musée d’Orsay, Paris, France

 

Vous pensez que ce tableau représente simplement des meules de foin ? Et si, en y regardant de plus près, vous y découvriez une autre dimension ? 

Camille, médiatrice Micro-Folie, vous propose une analyse de ce chef d’œuvre de Monet. 

Analyse du tableau 

En 1891, Claude Monet est installé à Giverny, en Normandie. Il décide de peindre l’effet de la lumière sur les meules de foin près de chez lui.  Il souhaite les peindre à divers moments de la journée et de l’année pour en capter les différentes atmosphères lumineuses. Monet a peint ce tableau au début de sa série, le matin en été. Il reviendra plusieurs matins de suite pour capter cette même lumière avant qu’elle ne change d’axe et d’intensité. Les autres tableaux de cette série se trouvent aux quatre coins du monde (Etats-Unis, Russie…).

  • Format :  Un tableau plutôt petit, d’un mètre sur soixante centimètres.
  • Genre :  Il représente un paysage réaliste, de meules de foin dans un champ sous un soleil de plomb.
  • Cadrage et point de vue :  Monet a cadré son sujet sur deux meules en particulier. L’une plus grande semble plus proche, elle est légèrement décentrée à droite. L’autre, plus petite, semble un peu en retrait sur la gauche de l’œuvre. Le point de vue est frontal, pas d’effet ni de plongée, ni de contre-plongée ici.

Il s’agit d’un plan de demi-ensemble, nous ne voyons qu’une partie du champ. Peut-être y avait-il d’autres meules dans ce champ, on ne le saura pas car Monet a concentré son travail sur ces deux-là.

  • Plans :  nous en avons 4 au total : 

- 1 er  plan :  les meules dans le champ, celle de gauche un peu en retrait pourrait presque former un deuxième plan.

- 2 ème  plan :  une rangée d’arbres.

- 3 ème  plan  : une masse colorée, comme une colline, une chaîne de montagnes. Certains considèrent que Monet en rendant presque impossible la lecture de certains motifs – comme ici la masse bleue -  Monet a ouvert les portes de l’abstraction.  L’art abstrait est un mouvement né au début du XXe siècle, des artistes peignent sur leurs toiles des images issues de leur imagination pure et non plus de la réalité objective visible par tous.

- Arrière-plan  : le bleu clair du ciel.

Ces différents plans (champ, arbres, montagnes, ciel) forment des lignes horizontales. Les meules, elles, cassent l’horizontalité, en apportant de la verticalité à la composition.

 

  • Perspective

Monet utilise ici ce qu’on appelle la perspective atmosphérique  : sur le devant de sa composition, il place des couleurs chaudes (brun, doré, jaune, vert) puis dans le fond de sa composition il utilise des couleurs plus froides (vert foncé, bleu de plus en plus pâle). Grâce à un effet d’optique, les couleurs chaudes nous apparaissent plus proches que les couleurs froides.  Cela crée un effet de profondeur dans sa composition.

 

  • Lumière et couleurs

Dans cette toile, la lumière est très importante. On ressent la chaleur du soleil rien qu’en regardant le tableau. On a l’impression d’être au milieu de ces meules dans ce champ baigné de lumière et de chaleur.

Cela est possible grâce à l’intensité lumineuse apportée par Monet. La lumière et les couleurs sont d’ailleurs l’objet principal de ses peintures. Il aime étudier les variations de lumière sur les choses.

Dans cette œuvre, les petites touches de blanc et l’utilisation de couleurs chaudes - proches du jaune dans la palette chromatique – participent à cette impression de chaleur sur la toile. La représentation des ombres permet, par contraste, de souligner l’intensité lumineuse. Ces ombres donnent aussi du relief à la composition.

Monet travaille par petites touches avec son pinceau.  Il ne définit pas ses formes par des traits qui marquent le contour. Ainsi, les meules se détachent moins du champ, leurs limites se confondent. Cela rappelle l’effet du soleil sur notre vision, il la rend imprécise, un peu floue, et nos yeux, éblouis par le soleil, doivent se plisser pour cerner les contours des objets et éléments. Monet n’a pas eu besoin de définir ces formes de manière très précise pour nous transmettre cette atmosphère particulière de fin d’été. Au contraire,  son imprécision participe pleinement au rendu réaliste de ce paysage.

Le travail par petites touches, les effets de flous, l’utilisation de couleurs chaudes et du blanc participent à l’intensité lumineuse observée et voulue par Monet. Cela rend très bien l’impression de chaleur d’un champ en plein été. Et c’est tout l’objet des peintures de Monet : rendre une impression, un ressenti.  C’est d’ailleurs l’un de ses tableaux  Impression, soleil levant  qui a donné son nom au courant impressionniste.

 

L’aviez-vous remarqué ? 

La signature du peintre est bien visible  en bas à gauche du tableau : Claude Monet 91.

 

Pour en savoir + sur Monet 

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-abstrait/ENS-abstrait.html

 

Pour en savoir + sur la Micro-Folie

Suivez-nous !

Notre territoire

Carte du territoire.
Attribute Type Value
query string ''
limit string '2'
sort_by array Array(1)
>event/from_time string 'asc'
offset integer 0
class_id string 'event'
filter array Array(1)
>0 array Array(4)

filter :
Attribute Type Value
0 array Array(4)
>0 string 'and'
>1 array Array(3)
>2 string 'event/from_time:[* TO 2030-01-01T00:00:00Z]'
>3 string 'event/to_time:[2020-09-28T00:00:00Z TO *]'

L' agenda intercommunal

Suivez-nous !

Coordonnées

Communauté de Communes Océan-Marais de Monts -
46, place de la Paix CS 10721 -
85167 Saint Jean de Monts Cedex

Téléphone : 02 51 58 07 89